Prix de thèse 2011 – Médecine Générale

Actions > Prix de thèse > Le prix de thèse médecine générale > Prix de thèse 2011 – Médecine Générale

Le lauréat du prix de thèse 2011 est Aurélien VAILLANT pour son travail autour d’un outil d’éducation thérapeutique dans le suivi du post infarctus du myocarde en ambulatoire en Côte d’Or. 


Malgré les progrès de ces dernières années, les patients ayant présenté un syndrome coronarien aigu ont un risque accru, par rapport à la population générale, de complications cardiovasculaires et de décès. Une éducation thérapeutique adaptée permet de baisser la morbi-mortalité de ces patients.

Afin de poursuivre le développement de cette éducation thérapeutique après la phase d’hospitalisation,  un carnet de bord du
post infarctus a été élaboré par une équipe pluridisciplinaire de professionnels de santé de Côte d’Or. Ce nouvel outil a pour but de servir de support à une éducation thérapeutique prolongée.

 

Une étude comparant 100 patients avec carnet de bord et 100 patients sans carnet de bord a été réalisée de mai 2010 à octobre 2010. Cette étude a évalué 4 mois et 1 an après un événement coronaire, si cet outil délivré à la sortie de l’hospitalisation améliore les
facteurs de risques cardiovasculaires des patients, la morbi-mortalité et le suivi ambulatoire des patients. L’utilisation et l’acceptabilité de ce carnet de bord par les patients et leurs médecins généralistes ont également été évaluées.

 

Le carnet de bord semble bien accueilli par les patients et utilisé par plus de la moitié d’entres eux. Il est moins bien perçu par les médecins généralistes.

 

Notre étude montre que les patients ayant reçu le carnet de bord ont significativement consulté plus tôt leur médecin généraliste. Ils
avaient tendance à 4 mois de l’IDM à plus augmenter leur HDL cholestérol et pratiquer plus d’activité physique, dont significativement plus de vélo d’appartement, que les patients sans carnet de bord.

 

A 1 an, les patients ayant reçus le carnet de bord ont significativement plus baissé leur IMC. Il a été constaté dans le groupe avec carnet de bord, une tendance à la baisse de la morbi-mortalité par rapport à l’autre groupe. Mais, le jour de l’événement coronarien il y avait un plus grand nombre de fumeur dans le groupe sans carnet de bord et plus d’ex fumeurs dans le groupe avec carnet de bord, ceci impose une interprétation prudente de nos résultats.



Ces données encourageantes incitent à poursuivre la délivrance du carnet de bord pour confirmer ces résultats et les tendances positives.